Alors que nous vivons une mutation historique capitale, il en occulte les effets en s’aggripant comme un damné à une idole : la modernité. Elle oppose le branché au ringard ; tel est le substrat de son moralisme. Il en résulte une démonologie de facture médiévale qui récuse le sens de la mémoire, des ancrages, de l’intériorité, de l’honneur, de l’élévation, de l’harmonie.

Son crédo se résume en un coktail de relativisme vaguement compassionnel, d’immanentisme, de cosmopolitisme, de multiculturalisme- bref, une apologie de l’indifférencié. Elle se camoufle tantôt en « humanisme »,tantôt en « valeurs républicaines », mais son ressort profond, c’est un en-deça du nihilisme .

 Inactuels se propose de rompre avec ce bruitage en portant sur les aléas du monde contemporain des regards non convenus.

Sous l’écume des jours, il y a de quoi s’interroger sur les vrais rouages mentaux, sociaux, politiques, culturels. Encore faut-il  renoncer à lire l’actualité avec les présupposés des médias, ce qui implique un décryptage circonstancié de leur langage, de leurs réflexes, de leurs obsessions, de leur esthétique. De leur idéologie implicite.

 Inactuels s’y emploiera. Ce sera un anti- journal sans exclusive aucune, ouvert grand-angle aux analyses transversales et qui mettra a nu les modes de fabrication de l’imaginaire collectif.

Réac si l’on veut, mais au sens plein du terme : en réaction contre les tendances lourdes de notre temps.

 Inactuels ne sera ni d’un parti, ni d’une coterie, et accueillera les contestations  de ses chroniqueurs pourvu qu’elles ne visent pas à les néantiser.

La liberté d’expression n’a pas les coudées franches par les temps qui courent , comme le prouvent divers procés en sorcellerie  intentés à des plumes tant soit peu rebelles. Nous souhaitons rafraîchir le climat intellectuel, dans ce pays où jadis l’esprit pétillait comme des bulles de champagne. Nous ouvrirons sereinement les débats de fond  occultés par la flicomanie des modernes Torquemada. Tous les débats, sans tabou d’aucune sorte.

 Inactuels dénoncera le terrorisme de ces clercs auto-proclamés qui discriminent, anathèmisent et salissent sans relâche.

S’y côtoieront des journalistes, des philosophes, des historiens, des écrivains animés d’un même souci : éclairer le ciel des idées. Celles qui  émeuvent, celles qui déroutent, surtout celles qui aident à comprendre pourquoi nos contemporains pataugent dans un désarroi aussi nauséeux. Car nous ne sommes pas résignés à subir ad vitam le nihilisme ambiant.

L’équipe d’Inactuels

Les commentaires sont fermés.