Enfoiré, salaud : Macron et la fonction

police_voiture

Emmanuel Macron a réalisé un grand coup marketing dans une séquence filmée « par hasard », où on le voit se faire insulter par son garde du corps.

Le général doit se retourner dans sa tombe : un président de la Cinquième république se faire traiter de salaud par un policier, n’est pas très en adéquation avec la vision qu’il se faisait de la fonction.

Quoi qu’il en soit, alors qu’il était en déplacement à Clermont-Ferrand, le président de la république s’est retrouvé pris en pleine séance de dédicace, devant les caméras si discrètes de l’émission de Yann Barthès, diffusée tous les soirs sur TMC, Quotidien.

Faut-il rappeler que l’émission en question ne cesse de marteler des messages haineux envers la droite et des messages méprisants envers la gauche. Une sorte de pravda libérale…

Dans cette séquence, après une plaisanterie badine du président à son garde du corps sur les policiers, ce dernier l’insulte en rigolant de Salaud et d’enfoiré.

La séquence permet ici de démonter comme Macron est un présidant cool, détendu, chaleureux et complice avec le petit personnel. Une séquence de « proximité », comme on dit.

Le pire étant que cette opération grotesque de communication a marché à merveilles et a valu au président de gagner en popularité.

Laisser un commentaire