Johnny Clegg : Toute une génération a perdu un symbole

Pigiste. Sonia est une contributrice régulière d'Inactuels....
Lire la suite
Johnny Clegg lors d'un de ces concerts

 

Le célèbre musicien sud-africain Johnny Clegg est décédé d’un cancer du pancréas, mardi 16 juillet 2019, à l’âge de 66 ans. Il était l’icône d’une génération d’artistes et d’une jeunesse qui rêvait de réussite, de liberté et d’égalité.

Après des années de combat contre un cancer du pancréas, le célèbre musicien sud-africain Johnny Clegg est décédé mardi 16 juillet 2019 à l’âge de 66 ans. L’artiste était le symbole de cette Afrique du Sud qui disait non à l’apartheid. Il avait fait de la musique une arme contre les discriminations raciales qui frappaient alors son pays.

« Nous n’avons pas vu Mandela. A l’endroit où il est. A l’endroit où on le retient prisonnier »

Johnny Clegg est devenu une icône grâce au morceau, « Asimbonanga », titre engagé contre l’apartheid et dédié à Nelson Mandela. Les paroles de cette chanson ont marqué toute une génération qui avait soif de liberté et d’égalité. « Nous ne l’avons pas vu. Nous n’avons pas vu Mandela. A l’endroit où il est. A l’endroit où on le retient prisonnier. Oh, la mer est froide et le ciel est gris. Regarde de l’autre côté de l’Ile dans la Baie. Nous sommes tous des îles jusqu’à ce qu’arrive le jour. Où nous traverserons la mer de flammes. (Refrain) Nous ne l’avons pas vu. Nous n’avons pas vu Mandela. A l’endroit où il est. A l’endroit où on le retient prisonnier. Un goéland s’envole de l’autre côté de la mer. Je rêve que se taise le silence. Qui a les mots pour faire tomber la distance. Entre toi et moi ? Nous ne l’avons pas vu. Nous n’avons pas vu Mandela. A l’endroit où il est. A l’endroit où on le retient prisonnier. Steve Biko, Victoria Mxenge, Neil Aggett. Nous ne l’avons pas vu(e). Nous n’avons pas vu notre frère (Nous n’avons pas vu notre sœur). A l’endroit où il (elle) est. A l’endroit où il (elle) est mort(e). Hé, toi ! Hé toi ! Hé toi, et toi aussi ! Quand arriverons-nous à destination ? » chantait-il.

Les titres phares du « Zoulou blanc »

En quarante ans de carrière, le « Zoulou blanc » a constitué une discographie immense. Parmi ses titres les plus célèbres nous retrouvons « Scatterlings of Africa », première chanson du disque « Scatterlings » sorti en 1982. C’est le morceau qui fait connaître le groupe Juluka, composé de Johnny Clegg et Sipho Mchunu. Repris en 1986 avec le groupe Savuka, « Scatterlings » sera utilisé deux ans plus tard dans la bande-originale du film « Rain Man » (1988). Autre morceau incontournable « Great Heart », dans lequel le chanteur parle de son amour pour le continent africain. Il y a en outre « Dela », qui a énormément participé à la popularité mondiale du musicien. Sorti en 1990, la chanson avait été choisie pour la bande-originale des films « George de la jungle », en 1997 et 2003. Enfin, il y a le titre culte « Asimbonanga », qui restera sans doute le titre le plus connu de Johnny Clegg.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.