Pierre Bergé et Le Monde dans la tourmente

maroc_saint_laurent

Dans un livre publié en octobre, un ancien amant de Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, raconte les comportements sexuels du couple, entre violences et rapports avec des Marocains mineurs. Marine Le Pen a fait parler de ce livre cette semaine.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le livre de Fabrice Thomas est passé inaperçu en France.

Un silence médiatique lourdingue, qui rappelle que Pierre Bergé était le propriétaire du Monde, qu’il organisait parallèlement des repas et marches en soutien du gouvernement lors du Mariage pour tous et qu’un film à la gloire de sa romance avec Yves Saint-Laurent a même été subventionné, à cette époque. Un film qui propose étrangement une autre vision de ce couple…

En effet, dans son livre paru aux éditions Hugo Document, le 12 octobre, « Saint Laurent et moi : une histoire intime”, l’ancien chauffeur et amant du couple, Fabrice Thomas, raconte des rapports sexuels ultra violents, mais également avec des mineurs, dans la villa marocaine du couple.

C’est Marine Le Pen qui a finalement essayé de lancer le débat, dans une interview donnée cette semaine, où elle était interrogée sur des affaires présumées de harcèlement sexuel impliquant des membres de son staff. Des propos sans filtre :

«Mais peut-être est-ce pour détourner le regard des horreurs que l’on apprend sur l’ancien propriétaire du Monde Pierre Bergé, accusé dans un livre d’avoir autorisé des actes de pédophilie dans sa maison de Marrakech. […] C’est dans un livre dont personne ne parle. Il s’agit d’actes dont personne ne veut parler. À chaque fois que l’on met en cause les journalistes, il y a comme une réaction de gêne de la part des autres journalistes».

Laisser un commentaire