13 novembre : le documentaire émouvant des frères Naudet

12239487_10153825119247590_749304529477674937_n

Vendredi dernier, le site de films et séries en continue Netflix a mis en ligne un reportage poignant sur les attentats du 13 novembre, survenus dans les rues de la capitale française. Jules et Gédéon Naudet, deux frères réalisateurs, souhaitaient rendre hommage aux nombreuses victimes de ces attaques. 

Un vendredi 13

Le 13 novembre 2015, la France s’endort dans la douleur. Pendant la soirée, plusieurs terrasses de restaurants ont été prises pour cibles par des terroristes. De nombreuses personnes ont trouvé la mort, alors qu’elles profitaient simplement d’une belle soirée. Après ces premiers épisodes d’horreur, la folie est montée d’un cran quand le Bataclan, salle de concert parisienne, a été le théâtre d’un véritable massacre. Plus de 80 personnes ont trouvé la mort dans cet établissement mythique. A la fin de ces massacres, le bilan est très lourd : 130 personnes ont péri sous les balles des terroristes.

De nombreux hommages depuis trois ans

Le temps passe mais n’efface pas les blessures. De nombreuses familles ont été brisées ce soir là. Alors que la vie continue tant bien que mal pour elles, personne n’a oublié ces terribles attaques. Tous les ans, aux alentours de cette funeste date, de nombreux hommages fleurissent sur les réseaux sociaux. Ils proviennent d’anonymes, mais aussi de politiques, très touchés par les événements.

Jules et Gédéon Naudet, eux, ont décidé de ne pas attendre le mois de novembre. En effet, le 1er juin dernier, les deux frères ont rendus publics leur documentaire, découpés en trois parties. Intitulé « 13 novembre – Fluctuat Nec Mergitur », les trois parties reprennent une à une le déroulement de cette tragique soirée.

Pour l’illustrer, les deux frères y ont intégré de nombreux témoignages de rescapés, que ce soit des terrasses visées ou du Bataclan. Le président de l’époque, François Hollande, apparaît également, ainsi que de nombreux autres personnalités telles qu’Anne Hidalgo (Maire de Paris) ou encore Bernard Cazneuve, ministre de l’intérieur au moment des faits.

« Nous avons voulu montrer l’humanité au milieu de cette soirée. On peut être président, pompier, responsable de mairie, il y a un être humain, un père, une épouse, une mère derrière ces gens », expliquent les réalisateurs.

Coutumiers du genre, Jules et Gédéon Naudet ont, dans le passé, déjà réalisé un documentaire sur les attentats survenus à New-York le 11 septembre 2001.

 

Laisser un commentaire