Sénégal : Diary Sow introuvable alimente les fake news

Les fausses informations pullulent sur internet au sujet de Diary Sow, étudiante sénégalaise à Paris portée disparue depuis le 4 janvier. La dernière en date évoque une lettre qu’elle aurait adressée aux autorités de son pays pour s’excuser.

Elle a été par deux fois sacrée meilleure élève du Sénégal. Diary Sow, 20 ans, inscrite en classe préparatoire de physique-chimie au lycée Louis-le-Grand de Paris, est portée disparue depuis le 4 janvier. De fait, les rumeurs vont bon train à son sujet sur le net et même dans les médias. En effet, une lettre prétendument écrite par ses soins circule sur le web depuis quelques jours. On peut y lire notamment que l’ancienne meilleure élève du Sénégal “s’excuse auprès du peuple sénégalais pour avoir tout foutu en l’air, car la vie ce n’est pas seulement des notes et des devoirs“. Mais elle n’a jamais écrit une telle lettre, selon les services du Consulat du Sénégal à Paris, contacté par l’AFP. Il s’agit à en croire ces derniers, d’une énième fausse information au sujet de cette jeune fille, véritable égérie dans son pays. Car depuis sa disparition, tout le Sénégal est mobilisé. Des initiatives spontanées ont émergé pour tenter de la retrouver. Même le président sénégalais Macky Sall, s’y est personnellement engagé.

Mais où est donc Diary Sow ?

C’est la question que le Tout-Dakar et au-delà se pose. Où est passée cette fille vue en modèle de réussite par tout un peuple grâce à ses brillants résultats scolaires ? Même si la réponse demeure aléatoire, des nouvelles rassurantes ont fait surface ces derniers jours. La piste criminelle un temps envisagée est dès lors de plus en plus écartée. Les enquêteurs penchent davantage pour une disparition volontaire. Selon plusieurs médias, Diary Sow aurait tout simplement décidé de disparaitre dans la nature sans en dire un mot, ni à ses parents restés au Sénégal ni à ses amis. Quelques-uns de ces derniers ont néanmoins déclaré aux enquêteurs que la jeune fille avait indiqué ne pas revenir en classe après les vacances de fin d’année. Par ailleurs, en fouillant son historique de navigation sur internet, la police a découvert que ses dernières recherches portaient sur la légalité d’une fugue en France. Les parents mis au courant depuis la semaine dernière du caractère volontaire de la disparition refusent désormais de s’épancher dans les médias. Quant à Diary Sow, elle fait parler d’elle à travers quelques intimes et bien des intox.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.